tract-ronceraiedeco-sapinsspectacle-noel-bibliotheque-2017atelier-ronceraieplu reunion 1

Imprimer

Extinction partielle de l'éclairage public

le .

reunion-extinction-eclairage-photoUne quarantaine de personnes assistaient à la réunion publique vendredi 19 mai à la mairie.
Après les quelques mots d’accueil de Marie-Thérèse Gansoinat Ravaine, maire, c’est Michel Mathieu, astrologue et membre de l’Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturnes qui entre dans le vif du sujet.

Son exposé particulièrement clair débute par la présentation des impressionnants chiffres de l’éclairage public et leur augmentation au cours des dernières décennies. Il rappelle ensuite les graves inconvénients de la pollution lumineuse de l’hyper éclairage urbain et périurbain dont les principaux sont :

  • gaspillage d’énergie, d’où perte d’argent et pollution de l’environnement ;
  • diverses perturbations de la vie animale, végétale et bien entendu humaine.

Il présente les différentes actions possibles qui sont déjà menées par de nombreuses villes :

  • extinction des lumières inutiles ;
  • utilisation de luminaires à haut rendement énergétique (à LED et de couleur chaude) éclairant les rues et non les façades et le ciel ;
  • diminution importante de l’intensité lumineuse ou extinction totale au milieu de la nuit, là où la lumière ne set à rien puisque la plupart des gens dorment.

Certaines de ces mesures (comme l’extinction des enseignes et des façades au plus tard à 1h du matin) sont obligatoires depuis la loi Grenelle II de 2010.
Michel Mathieu termine en rappelant que tous les organismes vivants ont besoin d’alternance jour-nuit, donc d’obscurité pour vivre normalement.
Jean-Marc Sautreau, conseiller municipal délégué en charge du dossier prend le relais et présente la situation et les projets pour Verny :

  • les plus anciens luminaires (à Laurilla, Orceval et la Plénière) viennent d’être remplacés par des modèles éclairant plus efficacement tout en consommant beaucoup moins d’électricité ;
  • à terme les luminaires des autres quartiers seront également modernisés ;
  • l’ensemble du réseau d’éclairage public va être équipé d’horloges astronomiques programmables permettant d’éteindre les luminaires durant 6 à 7 heures par nuit ;
  • le retour sur investissement sera effectué en quelques mois seulement et les économies seront substantielles pour les années à venir.

Les horaires seront modulés selon les saisons et les jours de la semaine :

  • en été, du 15 juin au 15 septembre : éclairage de 21h à 24h en semaine, jusqu’à 1h samedi et dimanche ;
  • en hiver, du dernier dimanche d'octobre au dernier samedi de mars : éclairage de 17h à 23h et de 6h à 8h30 ;
  • en mi-saison (le reste du temps) : éclairage de 19h à 23h ;
  • extinction totale en dehors de ces horaires ;
  • l’éclairage est effectif seulement s’il fait suffisamment sombre (c’est déjà le cas actuellement).

Le dispositif débutera la nuit du 21 juin 2017.
Il n’y aura pas d’extinction les nuits des 24 et 31 décembre et aucun allumage le « jour de la nuit » (14 octobre 2017). 
Le lieutenant Fabrice Gruter, commandant de la communauté de brigades de gendarmeries de Verny et Rémilly confirme qu’avec un recul de plusieurs années et d’après les statistiques nationales l’extinction partielle de l’éclairage public n’a aucune incidence sur le nombre de faits observés (accidents cambriolages, agressions …). On observe également que les automobilistes circulant dans un village éteint la nuit ont tendance à rouler moins vite.
La réunion se termine par un échange avec le public mais finalement tous étaient convaincus que cette mesure d’extinction partielle de l’éclairage public offre vraiment beaucoup d’avantages.
On va bientôt pouvoir mieux observer les étoiles et la voie lactée à Verny !
Vous pouvez télécharger la présentation de l’exposé sur www.verny.fr/images/pdf/presentation-extinction-eclairage.pdf.

Partager

Partager sur FacebookPartager sur Twitter

Ville de Verny © 2016 || Mentions légales || Plan du site || Contacts || Haut de page